accueil
Qui sommes nous ?
Qu'est ce que le Cercle Algérianiste ?
Pourquoi un Cercle ?
Nos objectifs.
Les actions culturelles.
La défense de la mémoire.
Le Cercle de Drôme Ardèche
Le Cercle algérianiste en 7 affiches
 
L'Algérianisme

«L'action du Cercle algérianiste a empêché que ne soit consommé un ethnocide, c'est-à-dire, après la disparition des hommes, l'oubli délibéré et définitif de ce qu'ils avaient créé lors de leur passage sur terre. Pas de noms, pas de souvenirs, aucune trace.

Ces hommes et ces femmes ne font pas partie de l'histoire.

C'est comme s'ils n'avaient jamais existé. »

Jacques Soustelle


Qu'est-ce que le Cercle Algérianiste ?
Association reconnue d'intérêt général, le Cercle algérianiste dispose, avec sa quarantaine de Cercles locaux et ses 10000 adhérents, d'une forte implantation nationale. Il est l'une des associations les plus représentatives de la communauté des Français d'Afrique du Nord et a compté parmi ses présidents d'honneur des personnalités aussi éminentes que Jean POMIER, Paul BELMONDO, le Général Edmond JOUHAUD ou le Bachaga BOUALEM.


Haut


Pourquoi un Cercle ?

Créé le 1er novembre 1973 par une dizaine de jeunes Pieds-Noirs désireux de faire survivre une province française disparue géographiquement, mais toujours vivante dans la mémoire d'un peuple d'un million d'âmes, une culture originale née au carrefour des différentes civilisations qui firent l'Algérie, une histoire, une langue en gestation, une façon d'être.

Cercle, car fondé sur la fraternité et la solidarité, mais aussi soucieux de faire connaître, et d'exprimer sa pensée.

Cercle, enfin, pour rassembler celles et ceux que l'Algérie continue de passionner par delà les divisions artificielles.

Parce que nous aimions l'Algérie, et parce que nous aimions filialement la France qui nous avait aidé à transformer et à lui garder cette Algérie, dont elle ne voulait plus maintenant...

Parce que nous avions vingt ans et que nous avions foi en la victoire, que nous étions forts dans les combats, triomphants et solidaires dans les revers, l'exil et les prisons...

Pour protester contre l'histoire officielle de la présence française en Algérie, telle que la présentent ceux là mêmes qui nous ont acculés à l'exil.

Pour approfondir notre connaissance du passé algérien, afin de mieux nous connaître, de redécouvrir l'originalité de la culture qui se faisait jour en Algérie, et pour diffuser l'oeuvre des écrivains algérianistes.

Pour redonner une vigueur nouvelle à la communauté "Algérie Française", et pour retremper notre foi.

Pour sauvegarder de l'oubli et du néant le peu qui nous reste de notre passé magnifique et cruel.

Algérianiste, le mot n'est pas nouveau. Il fut inventé en 1920 par Jean Pomier et Robert Randau, écrivains français d'Algérie qui s'attachèrent à définir les premiers contours de cette culture naissante.

Si le terme "Pieds-Noirs" demeure le plus usité pour désigner l'ensemble de notre communauté et doit rester l'étendard dressé face aux vents néfastes de l'histoire, l'expression "Algérianiste" apparaît comme un qualificatif de militantisme, de volonté et d'autonomisme culturel.

En revanche, le terme impropre "rapatriés", qui dilue toute identité, doit être définitivement rejeté. Il appartient de toutes façons au passé et ne peut convenir à ceux qui ont choisi de regarder vers... l'avenir.


Haut


Quelques objectifs du Cercle Algérianiste

- Préserver le patrimoine historique, social, culturel et folklorique de l'Algérie Française.
- Mieux connaître le passé et le pays algériens.
- Encourager et faciliter l'expression et la création littéraire et artistique.
- Témoigner et dénoncer les falsifications de l'histoire.

- Resserrer les liens entre les membres d'une communauté dispersée.
- Sensibiliser les jeunes générations à leur appartenance à cette grand famille qui ne doit pas mourir.


Haut


Les actions culturelles du Cercle Algérianiste
La revue "l'Algérianiste"

Créée en 1975, c'est l'organe d'expression du Cercle Algérianiste.

Chaque trimestre, cette revue propose à ses 12000 lecteurs plus de 140 pages de textes sur l'histoire, la littérature, les arts, la vie de l'Algérie Française... Des universités et des bibliothèques française et étrangères y sont abonnées.

Cette revue est accompagnée d'un supplément relatant la vie du Cercle et des associations amies, ainsi que l'actualité de la communauté.

C'est aujourd'hui l'un des organes d'expression majeur des Français d'Afrique du Nord.

Le F.I.F.A.L. (Festival International du Film Algérianiste)

Lancé en 1992 afin d'encourager le "7ème art" à s'intéresser à l'épopée de l'Algérie française injustement oubliée, décriée et caricaturée, le FIFAL est une manifestation originale et de qualité qui propose, tous les deux ans, des oeuvres cinématographiques le plus souvent méconnues consacrées à l'Afrique du Nord.

Le festival qui rassemble plusieurs milliers de participants, décerne, en outre, un "Palmier d'Or" aux oeuvres d'amateurs les plus remarquables.

Les Congrés - Les Colloques - Les Forums

Ces manifestations de dimention nationale, ouvertes au public le plus large, ont pour vocation de favoriser la réflexion sur les thèmes touchant à la mémoire des Français d'Algérie (identité culturelle Pied-Noir, drames de l'Algérie française...) et de permettre l'éclosion d'une autre vérité.

Les prix littéraires

Chaque année, le Cercle Algérianiste remet deux prix :

  • Le "Prix Algérianiste Jean Pomier" couronne les oeuvres d'écrivains et d'auteurs distingués pour leur contribution littéraire à l'expression du message algérianiste et à la consolidation de notre mémoire, ouvrages qui méritent d'être lus et donnés à lire à tous ceux qui n'ont pas connu cette Algérie.
  • Le "Prix Universitaire Algérianiste" récompense les travaux d'étudiants et de chercheurs consacrés à l'Afrique du Nord et à l'Algérie en particulier.
Les conférences
Les expositions

Plus de 4000 conférences ont été présentées dans toute la France par le Cercle Algérianiste depuis sa création (120 à 150 par an) sur des sujets aussi bien littéraires, artistiques, historique que d'actualité.

Outre l'enrichissement qu'elles apportent à nos connaissances, elles favorisent les rencontrent avec des conférenciers de qualité ainsi que les échanges par les discussions qu'elles suscitent.

Elles retracent la vie, l'œuvre et l'histoire de la France en Algérie.

Organisées sous l'égide des cercles locaux, elles sont itinérantes et ont vocation à être présentées au public le plus large, notamment en milieu scolaire.

La bande dessinée
Le théâtre Pied-Noir

Créé à l'initiative du Cercle de Narbonne, le Théâtre Pieds-Noirs (TPN) se consacre à l'interprétation du folklore et du répertoire de la province perdue (G. Baïlac, E Brua...).

Des tournées sont organisées dans toute la France, jusqu'en outre-mer.


Haut


La défense de la mémoire
Le Centre de Documentation et de la Culture Algérianiste

Au Centre de Documentation sont rassemblés, répertoriés et conservés des ouvrages et des documents d'un grand intérêt: Plus de 8000 livres, journaux, magazines, 4000 cartes postales, attestant de la vie des villes et des villages d'Algérie, ainsi que de l'œuvre civilisatrice de la France.

Les chercheurs, les étudiants français et étrangers trouvent ici matière à leurs travaux et réalisent des thèses en utilisant cette importante documentation qui ne cesse de s'enrichir grâce aux nombreux dons et legs reçus régulièrement.

Des centres de documentation fonctionnent également au sein des cercles locaux.

52, rue du maréchal FOCH
66000 PERPIGNAN
Tél. : 04 68 35 51 09
Ouvert le mercredi de 15h00 à 18h00 ou sur rendez-vous pour les groupes, au : 04 68 56 54 14
Entrée GRATUITE
Le musée de l'Algérie française

Il complète le centre de documentation. Il contient des pièces rares rappelant l'œuvre française dans de nombreux domaines tels que la médecine, l'éducation, l'agriculture, l'industrie, l'Armée d'Afrique, etc...

De nombreux tableaux, lithographies, enluminures, uniformes civils et militaires, sculptures, documents sonores ou audiovisuels, manuscrits originaux, fonds divers, drapeaux civils et militaires témoignent de la richesse humaine, économique et culturelle de cette ancienne province française.

Ces deux organismes, parties intégrantes du Cercle Algérianiste, ont été créés par le Cercle de Perpignan il y a plus de 25 ans.

Le Comité de Vigilance et de Riposte (C.V.R.)

Ce comité, mis en place par le Cercle algérianiste sur le plan national, a pour mission de réagir avec promptitude et précision aux attaques injustifiées, graves et calomnieuses dont la communauté Pied-Noir en général et la famille algérianiste en particulier sont les cibles.

Il est en prise avec l'actualité la plus récente et bénéficie des compétences de juristes et de spécialistes des questions intéressant notre communauté (Harkis, archives, "19 mars", manuels scolaires, presse...).

Manifestation à Montpellier en réaction aux insultes proférées par Georges Frêche à l'encontre des Harkis.


Haut